Castor politique

Des fables et de la politique

Le défaitisme par l’absurde

La peur de l’autre, voilà ce que sont devenus la laïcité et les droits de l’homme, en France.

Une marocaine mère de trois enfants nés en France s’est vue refuser la nationalité française sous prétexte qu’elle a adopté, au nom d’une pratique radicale de sa religion, un comportement en société incompatible avec les valeurs essentielles de la communauté française, et notamment le principe d’égalité des sexes. Il est vrai qu’elle ne vote pas et porte un niqab (1).

Pourquoi ? Pourquoi donc lui refuse-t-on la nationalité française ? Aujourd’hui, des français ne votent pas, ils sont même nombreux. Quand a porter un niqab… voila qui ferait plutôt d’elle une victime que la citoyenneté pourrait peut-être aider à mieux protéger (2).

Non, je ne vois qu’une raison possible : la peur. Et la peur vient souvent d’un manque de confiance. La société française a perdu ses repères, et ne croit plus aux vertues de la laïcité, ni à la capacité de la démocratie à affirmer sa valeur morale. La France, et l’Europe avec, a peur du pouvoir d’attraction de l’islamisme, de la croissance de la Chine, bref, de toute une panoplie de trucs face auxquels le pouvoir d’attraction de la démocratie, de l’égalité et de la liberté feraient pâle figure.

Même le dragon virile et tout petit Sarkozy n’ose plus adresser le moindre reproche, ni la Chine, ni à un tout petit dictateur comme Ben Ali. C’est dire si il doit faire dans son froc.

Il faut dire que la démocratie a pris un sérieux coup dans l’aile ces dernières années. On critique la Chine sur le Tibet et la Chine nous renvoie la colonisation dans la gueule. On lui dit alors que c’était il y a 50 ans et elle nous répond que nous venons de décider de rendre inaccessible les archives sur la guerre d’Algérie. Que répondre ? Alors qu’elle peut enfoncer le clou avec la Nouvelle-Calédonie ?

Les valeurs démocratiques n’en sont plus ! Même notre président élu l’admet qui compare défavorablement le pouvoir de conviction de l’instituteur avec celui du curé.

Le gouvernement français ne peut rien dire à la Chine parce qu’en acte comme en parole, il ne croit plus au vertus démocratiques et préfère parler en terme de pouvoir d’achat, de victimes et de success-stories, en anglais s’il-vous-plaît.

(1) On pourra trouver un excellent article à ce sujet, écrit par Jean-Léon Beauvois.

(2) Remarque cynique qui suppose que les étrangers, même en situation régulière, sont moins bien protégés que les français. J’espère que c’est faux.

Publicités

août 18, 2008 - Posted by | actualités |

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :